Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Introduction

Envie de dormir dans un phare ou une cabane perchée ? Dans un pigeonnier ou un moulin à vent ? De gouter à la vie de bohême ou la vie de château ? De séjourner dans un bus, un wagon ou à bord d'une péniche ? Sous une yourte ou un tipi ?

Ce blog a pour objectif de présenter un large éventail d'hébergements insolites. Sans être exhaustif, il constitue néanmoins un large annuaire qui vous permettra, je l'espère, de vivre une expérience insolite près de chez vous... 

 

Pensez à enregistrer ce blog dans vos favoris...

Coup de coeur !

  moulin-jarousse-cabane-lovnid-ext

Soutien

Vous aimez ce site animé bénévolement et vous souhaitez nous soutenir dans la poursuite de son développement ?

paypal btn donateCC LG 

2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 06:25

Depuis combien de temps accueillez-vous vos visiteurs dans votre hébergement insolite ?

Le gîte est ouvert depuis le 1 Juillet 2010.

 

 

Quelles sont les principales spécificités de l'hébergement insolite que vous proposez ?

Il s’agit d’une habitation troglodytique créée en façade d’une carrière d’exploitation de la pierre de tuffeau destinée à la construction des châteaux et habitations environnants. Un dépaysement saisissant pour un séjour intemporel dans un lieu vieux de 90 millions d’années, en observant les fossiles et les “cherts” ces concrétions siliceuses utilisées pour faire de la pierre à fusil, trait marquant du tuffeau de Bourré.

 

 

Comment envisagez-vous votre métier d'hôte, dans un contexte ou vos visiteurs viennent chercher plus qu'un hébergement, une part de rêve ?

 Notre métier d'hôtes est avant tout la communication de notre passion pour le patrimoine local et régional tant sur le plan architectural que sur les produits régionaux insoupçonnés par beaucoup de visiteurs. Nous envisageons de mettre en place des week-ends découvertes articulés sur des visites de producteurs locaux (asinerie, domaine viticole, fromagerie, champignonnière, centre équestre,...).

 

  

Les personnes recherchant des hébergements insolites sont souvent particulièrement intéressées par l'histoire des lieux. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ? 

A Bourré, petit village troglodytique situé en Touraine au cœur des Châteaux de la Loire, se trouve le Troglo des Ammonites, il fait parti des anciennes carrières de tuffeau, sorte de craie qui s’est formée au cours du Turonien moyen dans les sédiments déposés au fond de la mer, d’où a été extrait la pierre ayant servi à bâtir les joyaux de la Renaissance : Chambord, Cheverny et Chenonceaux, entre autres. Cette pierre offre l’originalité unique de durcir et blanchir à l’air.

L'activité d'extraction de tuffeau a atteint son apogée entre le XIème et le XIXème siècle. Elle disparaît totalement au milieu du XXème siècle, puis renaît dans les années 60 pour soutenir les travaux de rénovation de l' Abbaye Royale de Fontevraud.

L'exploitation en galeries souterraines a été la technique d'extraction la plus fréquemment utilisée. En effet, les conditions de travail restent sensiblement les mêmes tout au long de l'année, été comme hiver ! De plus, la couche exploitable étant facilement accessible, la méthode souterraine permettait de sauvegarder les terrains agricoles en surface.

Le carrier attaquait le front de taille à l'aide d'un pic. Les dalles qu'il abattait avoisinaient les 3 mètres de haut par 2,5 mètres de large sur 0,4 mètres de profondeur. Ces blocs étaient ensuite débités manuellement sur place en pierres de dimensions diverses. Le tuffeau « prétaillé » était ensuite sorti des galeries.Chargé à fond de cale dans les gabares (embarcations servant au transport de marchandises), le tuffeau était acheminé au fil de Cher et des rivières vers les sites de construction.

Ces abris « naturels » sont au milieu du XXème siècle sont réhabilités en habitation, utilisés pour la culture du champignon et transformés en chaix par les viticulteurs.

 

 

Y a t-il une anecdote que vous souhaitez nous faire partager ?
Les anciens du village racontent que ce maillage de cave fut utilisé pendant la seconde guerre mondiale, comme pour la ligne Maginot dans l’Est de la France, pour y abriter les hommes résistants et militaires avec leurs armements. Car rappelons que le Cher était une des frontières naturelles de la ligne de démarcation.

 

 

Merci à Michèle et Jean-Jacques.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Carte interactive

carte-interactive-2