Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Introduction

Envie de dormir dans un phare ou une cabane perchée ? Dans un pigeonnier ou un moulin à vent ? De gouter à la vie de bohême ou la vie de château ? De séjourner dans un bus, un wagon ou à bord d'une péniche ? Sous une yourte ou un tipi ?

Ce blog a pour objectif de présenter un large éventail d'hébergements insolites. Sans être exhaustif, il constitue néanmoins un large annuaire qui vous permettra, je l'espère, de vivre une expérience insolite près de chez vous... 

 

Pensez à enregistrer ce blog dans vos favoris...

Coup de coeur !

  moulin-jarousse-cabane-lovnid-ext

Soutien

Vous aimez ce site animé bénévolement et vous souhaitez nous soutenir dans la poursuite de son développement ?

paypal btn donateCC LG 

18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 06:40

Depuis combien de temps accueillez-vous vos visiteurs dans votre hébergement insolite ?

5-6 ans.

  

 

Quelles sont les principales spécificités de l'hébergement insolite que vous proposez ?

Il s'agit d'un château de la Renaissance rénové, mais qui garde une grande partie de ses pierres et poutres d'époque. En particulier, au milieu, tout en haut, se dresse une tour centrale flanquée de deux tourelles qui domine toute la région et offre une vue imprenable.

Tous les appartements et studios que nous proposons sont différents et personnalisés : vieilles pierres, tomettes et escalier intérieur à vis en pierre pour le duplex du Donjon, poutres du 16ème et vue sur la campagne pour le Cône d'Or, ambiance chalet pour la Pinède, poutres du 17ème et tomettes pour le Mazarin, ambiance précieuse pour la chambre de la princesse « Marie-Antoinette»

 

   

Comment envisagez-vous votre métier d'hôte, dans un contexte ou vos visiteurs viennent chercher plus qu'un hébergement, une part de rêve ?

J'aime recevoir les gens, parler de ce qu'ils viennent voir, chercher, découvrir ; j'aime leur parler de notre aventure dans ce château. En particulier, mes hôtes apprécient le petit-déjeuner dans le grand et beau salon de la Licorne, qui leur donne vraiment l'impression d'être dans un château, et qui nous permet de prendre le temps d'échanger.

     

 

Rencontrez-vous des difficultés particulières inhérentes au type d'hébergement que vous proposez ?

Les surfaces des appartements que nous proposons à nos hôtes sont plutôt grandes, le travail d'entretien est important ; nous avons des escaliers, les appartements sont un peu éloignés les uns des autres ; il y a beaucoup plus de travail pour nous que dans de petites chambres d'hôtes dans un lieu assez concentré.

 

 

Les personnes recherchant des hébergements insolites sont souvent particulièrement intéressées par l'histoire des lieux. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ? 

Notre château a traversé les époques ; sur l'implantation d'une première construction du début du 15ème siècle, utilisée par les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem (ordre des templiers), le corps central du château a été bâti au milieu du 16ème siècle à la fin du règne de François 1er. Il se composait alors d'un grand bâtiment d'un seul tenant, surmonté par une tour flanquée de deux échauguettes, les corps d'habitation se répartissant de chaque côté du grand escalier central. Sans rez-de-chaussée, il est composé de 4 étages au-dessus du sol et de 2 étages de caves voutées.

Ensuite, sous Louis XIII et Richelieu, vers 1635, le corps principal du château a été prolongé par deux ailes classiques, aux toitures à la Mansart et aux linteaux de fenêtres sculptés d'anges et de fruits. Les corps de bâtiments annexes forment une Cour d'honneur protégée du vent et très agréable.

Au début du 19ème siècle, la salle à manger du château a été embellie par des papiers peints sur mesure et un dallage de grands blocs d'ardoise alternant avec des blocs de pierre sculptés provenant du château de Bonnivet, un très grand château de la Renaissance détruit à la fin du 18ème.

Le château a ensuite subi deux dommages, un effondrement de la partie nord en 1869, cette partie sera reconstruite à l'économie, plus basse. Puis, toujours dans cette même partie, un incendie en 1922 qui l'a laissée à ciel ouvert pendant 80 ans. C'est cette partie que nous avons restaurée depuis que nous avons acheté le château et que nous l'ouvrons à nos hôtes .

 

   

Y a t-il une anecdote que vous souhaitez nous faire partager ?

Lors du 1er effondrement de la partie nord, la propriétaire aurait eu la vie sauve grâce à son lit à baldaquin. Maintenant, nos charpentes sont solides, alors nous avons remplacé les lits à baldaquin par de bonnes literies très confortables. 

Plus sérieusement, le fantôme ne sort que la nuit après minuit, et seulement quand les enfants ne sont pas sages, ce qui est donc très rare !

    

 

Merci à Mme Youx.  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Carte interactive

carte-interactive-2